EXPOSITION #5

“LES MARINS D’A-BORD”

 

Du jeudi 1er juillet au dimanche 19 septembre  2021

Le Havre Port Center s’est associé au Seamen’s Club et à la Bibliothèque Oscar NIEMEYER, et, vous propose sa nouvelle exposition temporaire.

Le temps d’un été, les vies des marins au long cours vous sont révélées au travers des regards et interprétations des photographes Laure BOYER, Éric HOURI, Roger LEGRAND, Ségolène LE MONTAGNER, Lucie MACH, des réalisateurs Nikos DJAIL, Christophe GUÉRIN, de l’artiste sonore Jean-Guy COULANGE, de la sculptrice Cécile RAYNAL, des plasticiens Daniel MAYAR et Amanda PINTO DA SILVA.

La librairie La Galerne, et sa sélection photographique, vous permet de mettre un visage sur ces hommes et femmes des mers et vous donne envie de mieux les connaître.

En vous rendant au Seamen’s Club Le Havre, vous découvrez cette association et, à l’aide des photos exposées, comment elle accueille les marins en escale au Havre.

À la bibliothèque Oscar Niemeyer, les séries de photos vous dressent des portraits de marins et de leur quotidien au repos sur leurs navires. Les sculptures des Hommes d’équipage qui les accompagnent, explorent les visages de ces travailleurs des mers.

Les oeuvres au LH Port Center vous dévoilent toute la richesse et ambiguïté de la vie de ces personnes qui sillonnent le monde et débarquent dans nos villes portuaires l’espace de quelques heures. Les photographies, films, projections, sculptures et oeuvres plastiques qui vous sont proposées révèlent les regards poétiques des artistes sur ces hommes de l’invisible, pour lesquels vie privée et vie au travail se confondent. Ils se présentent à nous au labeur, au repos, ou en escale, mais toujours empreints de leur environnement, leur cargo géant des mers.

Vous l’aurez donc compris, chaque lieu vous présente des tranches de vies spécifiques des marins. En faisant escales dans ces sites, vous serez conquis par cet univers unique et votre regard posé sur les navires qui traversent nos horizons ne sera plus le même !

Ces artistes nous permettent de découvrir l’univers méconnu de ces travailleurs maritimes et leur rendent ainsi hommage pour le rôle indispensable qu’ils jouent en délivrant à bon port tout ce qui est essentiel, ou non, pour nos vies mondialisées…

Ne manquez pas la programmation riche associée à cette exposition. Ces évènements ont été réalisés avec nos partenaires : Le Seamen’s Club, la Ville du Havre, La Galerne, French Lines & Compagnies, le GHAAM, la Fondation SEFACIL, Ouest Track Radio, L’ENSM et le Bural, son bureau des étudiants.

Programmation Le livret de l’exposition

Informations pratiques :

  • Jours et horaires d’ouverture : tous les week-ends, et les mercredis des vacances scolaires, de 14 h à 18 h.
  • Tarifs : Plein tarif 2€ / Gratuit pour les -26 ans / Gratuit pour tous le 1er samedi de chaque mois.
  • Pour lutter contre l’épidémie Covid-19, le port du masque et le respect des gestes barrière sont obligatoires au sein de notre établissement.

 

La photographie de Laure BOYER s’intéresse à l’humain et au temps long, à l’individu face aux grands mouvements économiques, sociaux ou culturels. Quelles que soient leurs origines, leur culture, leur métier, les individus sont soumis aux avancées et aux soubresauts de l’Histoire. Son œuvre cherche donc à comprendre l’individu, sa singularité, sa liberté dans une société parfois aveugle à l’humain.

Dans un monde globalisé où 90 % du transport de marchandises se fait par voie maritime, les mers deviennent autoroutes et les marins sont devenus invisibles dans les villes portuaires. Transit time va à la rencontre de ces hommes, le temps de l’escale, à bord des navires et au Seamen’s Club, lieu qui rompt l’isolement et la solitude des marins au Havre.

” Être marin ? Voyageur, navigateur ou pirate, matelot, pêcheur ou moussaillon, être homme de mer pour moi, c’est être nomade. “

Depuis l’enfance, Ségolène LE MONTAGNER est passionnée de voyage. Cette fascination a débuté par les trains dont elle a fait aujourd’hui son métier. Son besoin d’évasion s’est ensuite tourné vers le monde maritime. Au Havre, elle s’engage naturellement dans l’Association Havraise d’Accueil des Marins en y devenant bénévole et photographe.

Embarquée est une révélation issue d’une longue série d’embarquement sur des cargos. C’est la découverte d’un monde dépaysant et riche en rencontres humaines. La mer est un espace fascinant et exigeant. Les marins, séparés de leurs proches durant de longs mois, mènent une vie de confinement et d’ouverture sur le monde, de partage, retranscrite dans les sourires de ces hommes au moment d’être capturés par l’objectif.

” Le marin choisit de consacrer sa vie à naviguer, avec fatalisme et humilité, passion et engagement, courage et responsabilité. C’est à la fois une aventure humaine extraordinaire et une philosophie de vie à part entière. Être marin, c’est favoriser les échanges à l’échelle du monde. “

Lucie MACH est une photographe spécialisée en portait, reportage et projets documentaires. Son œuvre interroge la notion de territoire et de patrimoine, questionne l’Homme par rapport à son espace, son métier, sa mémoire et son avenir. Elle cherche des moments poétiques et significatifs de la vie quotidienne pour dévoiler une atmosphère ressentie.

Une famille à l’horizon entre dans le quotidien de marins philippins en escale au Havre. À bord, la connexion haut-débit désormais disponible, permet aux marins de se reconnecter avec leurs familles. Certains se retrouvent seuls, d’autres se divertissent pendant leur pause et d’autres continuent de travailler avant le prochain départ. Malgré la distance qui les sépare de leurs pays d’origine, une communauté fraternelle s’organise. Ces photos témoignent d’une vie rencontrée.

” Pour moi être marin est un métier périlleux, un choix de vie difficile, un sacrifice, qui permet de subvenir aux besoins d’une famille malgré son absence. “

Éric HOURI est un photographe havrais. Pendant de nombreuses années il a travaillé pour la presse quotidienne locale. Au gré de ces clichés et des nombreux thèmes qu’il a pu aborder, il s’est spécialisé sur les métiers maritimes et portuaires.

Reportages maritimes au quotidien est avant tout un travail en équipe, réalisé avec des journalistes spécialisés. Les reportages sont effectués à bord des navires, civils ou militaires, afin d’évoquer les divers aspects et problématiques de la vie des marins. Cette approche collective permet également à Éric HOURI d’appréhender les différents métiers portuaires et logistiques.

” La citation de Charles Baudelaire illustre bien ce qu’est un marin pour moi : Homme libre, toujours tu chériras la mer ! “

Le portrait lié à l’identité est un axe important du travail de Roger LEGRAND, photographe et graphiste. Au Havre, il a entamé depuis de nombreuses années une recherche photographique singulière nommée Signe Portuaire dont sont issues les œuvres présentées aujourd’hui.

Marins en escale est une série de portraits de marins posant devant un fond neutre, toujours identique. Ces images témoignent d’êtres en transit, en escale, en pause de mobilité. Loin d’une uniformité, c’est la variété des êtres qui interpelle ; diversité des âges, des nationalités, des métiers, des navires…

Draw your ship… Lorsqu’ils arrivent en escale, les marins sont invités à parapher le Visitor’s book des lieux qui les accueillent, ici le Seamen’s Club du Havre. La frise présentée reproduit et s’approprie les dessins de navires de ces pages pour en isoler délicatement le signe, la forme, dans le but de révéler la richesse graphique et documentaire de la réalisation…

” Être marin… Quelles similitudes y a- t-il entre le marin philippin en poste sur un porte-conteneurs et le matelot d’une felouque cabotant le long des côtes africaines ? Le monde de la mer est vaste et varié, pour ce qui m’intéresse j’y vois un être naviguant. “

Nikos DJAIL, 53 ans, est grand reporter, réalisateur et photographe. Il couvre pour la télévision les évènements qui secouent le monde sur tous les continents. Depuis quelques années, il développe un travail photographique documentaire,
des témoignages pour défier le temps.

Au Seamen’s Club « Un Havre de paix », œuvre autour des marins au long cours en escale au Havre, propose une expérience : des photographies sonores. L’oeil, puis l’oreille, reçoivent une émotion que seul le spectateur interprètera. Ce diaporama sonore laisse libre court à notre propre poésie du monde.

” Être marin, pour moi, c’est penser la Terre depuis la mer. “

Entre cinéma expérimental et essai documentaire, la production de Christophe GUÉRIN circule dans les festivals internationaux et les espaces d’exposition. Au Havre, il est très impliqué dans la diffusion de l’image en mouvement avec la programmation mensuelle de MuMaBoX, les projections gratuites du MuMa Le Havre.

À bord du cargo, le soir venu, c’est le temps du karaoké dans le carré philippin. Dans Love Song, les marins prennent tour à tour le micro après avoir soigneusement choisi leur chanson, celle qui s’adressera secrètement à l’être aimé, éloigné pendant de longs mois. Pour ceux croisés dans la journée sur le pont ou la passerelle, en bleu ou en uniforme, c’est le moment d’être good singer, mais aussi sûrement good lover.

” Être marin… c’est probablement lors d’un déjeuner dominical au carré des officiers que le commandant du Fort Ste Marie avait cité Platon : Il y a trois sortes d’hommes : les vivants, les morts et ceux qui vont sur la mer. “

 

Artiste sonore, Jean-Guy COULANGE réalise des pièces électroacoustiques et radiophoniques. Producteur pour France Culture puis la RTBF (Belgique) ou la RTS (Suisse), il réalise également des images (photographies, films ou aquarelles), des livres (Hippocampe éditions) et des expositions.

Esprits Marins, film photographique, présente le portrait de marins, de toutes nationalités, rencontrés au Seamen’s Club du Havre. Les images, photographies “bougées“, sont les visages des marins et des petites séquences filmées de l’environnement maritime. Le son est composé de la voix des marins et d’enregistrements électroacoustiques de l’espace portuaire havrais.

” Le désir du marin, c’est l’espace, le voyage, une idée de liberté. La réalité est tout autre, faite de contraintes (confinement, éloignement, solitude). Etre marin est une vie paradoxale.”

Cécile RAYNAL, la sculpture en itinérances. Aborder la sculpture de Cécile Raynal, c’est pénétrer le sens d’une démarche artistique dans laquelle l’art et la vie sont difficilement dissociables. Elle déplace en effet son atelier dans des espaces clos, fermés, interdits ou évités : la prison, la maison de retraite, l’hôpital, le couvent, le cargo au long cours, les réserves d’un musée, une maternité… Elle invite celles et ceux qui y séjournent ou y vivent à se poser le temps d’une sculpture. Dans ces lieux elle installe un atelier éphémère où se déroulent les rencontres avec celles et ceux, qu’habituellement, on ne rencontre pas.

Hommes d’équipage est le fruit d’une résidence de quatre-vingt dix jours à bord d’un porteconteneurs. Cette oeuvre, qui réunit installations, film et les écrits de l’artiste, témoigne de la vie à bord, du travail ininterrompu des marins au rythme des rotations.

” Être marin… Certains ont rêvé la mer dès leur enfance et sont devenus marins, pour le meilleur et pour le reste. Vingt ou trente ans de navigation peuvent vous transformer un rêveur en grincheux amer, en éternel absent, en poor lonesome seaman, en voyageur désabusé, revenu de tout et prêt à y retourner. “

 

Amanda PINTO DA SILVA, plasticienne brésilienne, cristallise sa démarche artistique autour de la peinture, de la sculpture, du dessin, de la gravure et de la scénographie. Elle peint, grave et assemble bois, toiles, cuir, terre, pigments… et réalise ainsi des installations où elle croise ses différentes productions.

” Parlons des marins. Les marins ne peuvent rien dire. La bouche cousue, ils subissent. “

Architecte DPLG formé à l’école d’Architecture de Normandie, membre de la SACD, Daniel MAYAR, réalise natures mortes et spectacles vivants, installations sonores ou plastiques, objets, peintures, vidéos et performances en passant par l’écriture et la musique.

” Le marin ? C’est le grand oublié de la crise sanitaire. “

Amanda et Daniel, installés à Rouen et à Sotteville-lès-Rouen, ont fondé en l’an 2000 la compagnie Dans la forêt Hur Ben pour laquelle ils réalisent différents ateliers, mises en scènes, installations, performances et expositions. Ensemble, ils ont décidé de travailler à une série de portraits, dans lesquels ils confrontent des matériaux sensibles à des fins intelligibles comme la terre par exemple.

Dans Course en vrac, Amanda a choisi de montrer les portraits de marins qu’elle a réalisé sur de simples sacs de jute qui servent au transport des marchandises, soulignant le sort des matelots
qui ne lui semblent pas mieux considérés.

l’approche de Daniel, Apparitions / Disparitions, révèle principalement des portraits de marins blanc sur blanc (plâtre sur papier) qui ne sont visibles que si on s’attache à eux et qu’on les observe sous un certain angle.

Les marchandises circulent, les ports fonctionnent, mais les hommes de mer, qui ne mettent pratiquement plus pied à terre, sont invisibles. Dans cette série de portraits, les deux artistes désirent donner une certaine visibilité aux marins en utilisant des matériaux symboliques. Cette petite communauté de marins qu’ils ont réalisée va constituer le fond d’une exposition itinérante, qui voyagera ensuite de lieu d’exposition à un autre, à la rencontre des publics auxquels elle n’a ordinairement pas accès. Cette démarche répond à un besoin de sensibilisation au monde maritime, trop mal connu et pourtant essentiel.

EXPOSITION #4

“DE FRANCE À AUJOURD’HUI, 60 ANS DE PASSAGERS AU HAVRE”

Du samedi 19 septembre 2020 au dimanche 3 janvier 2021

Le Havre Port Center s’associe à French Lines & Compagnies, et vous propose sa nouvelle exposition temporaire.

Cette dernière permet aux visiteurs et à tous les passionnés du France de retrouver une partie de l’histoire de la ville et du port, de découvrir la vie à bord du dernier grand transatlantique français et de comprendre comment, aujourd’hui, le port du Havre assure en continu le transport de passagers.

I- De France

Plongez dans les années 1960 et laissez-vous emporter par le paquebot France (CGT 1962).

Explosion des couleurs, nouveaux matériaux, techniques de fabrication repensées, la construction et l’emménagement du paquebot France (CGT 1962) sont représentatifs de la période de prospérité et de démocratisation sociale que sont les Trente Glorieuses. Grâce à cette tapisserie, quelques pièces de mobilier, de nombreuses images d’archives et des films issus des collections de French Lines & Compagnies, (re)découvrez le transport de passagers au Havre en 1962 sur la célèbre French Line et l’illustre paquebot France (CGT 1962).Au moment de la commande de France (CGT 1962), les techniques de construction se rationalisent et sont optimisées par la généralisation du procédé de préfabrication et l’apparition de nouveaux alliages métalliques. Le pouvoir d’achat des français augmente et le tourisme de masse se développe. En ce qui concerne les arts, la période est caractérisée par une production sérielle, l’utilisation de techniques et de matériaux adaptés de l’industrie, un style épuré né de l’esthétique de la Reconstruction.

Entre tradition et modernité, le « style France » est dès son lancement qualifié d’hybride. La présence de nombreuses tapisseries à bord rappelle une tradition et un savoir-faire artistique national. Des normes de sécurité anti-incendie drastiques et la volonté de créer un décor accessible à tous mènent à l’utilisation de nouveaux matériaux tels le Rilsan, l’aluminium, le Formica™. D’une grande plasticité, ces matériaux sont de parfaits supports pour la couleur et contribuent à la création d’un décor mêlant modernité et luxe démocratique.

Construit pour assurer des traversées transatlantiques entre Le Havre et New York, sur la French Line, France (CGT 1962) est attractif tout au long de son exploitation malgré la concurrence de l’avion et, ce, grâce à la qualité des services proposés à bord. Sécurité, régularité et gaîté sont les atouts majeurs de la French Line et perdurent sur France (CGT 1962). Les passagers lui demeurent fidèles et apprécient de se déplacer plus lentement dans d’agréables conditions.

Avec le développement des loisirs, de plus en plus de passagers de paquebots voyagent par agrément. La Compagnie Générale Transatlantique décide alors de mettre l’accent sur une offre complémentaire : la croisière. Désormais, le paquebot n’est plus seulement un moyen de déplacement mais devient sa propre destination.
Fruit de la technologie et de la construction navale française, le paquebot France (CGT 1962) véhicule certes des passagers mais surtout des idées, une image de marque et un savoir-faire national. Ambassadeur du goût français, il devient un argument publicitaire. Rapide, fiable, confortable et démocratique, France (CGT 1962) est « commercialement rentable mais financièrement déficitaire ». Le 11 septembre 1974, France est de retour au Havre au terme de ce qui sera son ultime traversée, c’est la fin de la ligne Le Havre-New-York après 110 ans d’exploitation.

II- … À aujourd’hui

Etat des lieux de la croisière, coulisses de ses navires, chiffres clés, avenir du transport maritime de passagers, ce second volet vous embarque pour un voyage au terme duquel nous attendons votre avis !

D’hier à aujourd’hui, le transport de passagers qu’il soit fluvial ou maritime, s’est fortement développé. Dès 1967, Le Havre est un port transmanche d’importance pour le déplacement de personnes et de marchandises (ferry, water taxi, cabotage) et pour les loisirs (croisière maritime ou fluviale). En 2018, la ville du Havre accueillait 145 paquebots et 420 000 passagers, triplant ainsi sa fréquentation depuis 2010 et devenant alors le premier port de croisière de la façade atlantique française.

L’offre de croisières est multiple qu’elle soit classique, fluviale, exceptionnelle ou bien d’expédition. L’évoquer c’est également présenter le rôle des équipages car si le paquebot de croisière est souvent associé à la détente ou à l’exploration, il est avant tout un lieu de vie et de travail pour des centaines de personnes. De 8 (Polarfront) à 2400 (Harmony of the Seas), les effectifs varient en fonction de la taille des navires et mêlent différents emplois et de nombreuses nationalités. Avec des services et des destinations développées pour séduire, des niveaux de prestations multiples, la croisière a connu un développement exceptionnel, aujourd’hui mis à mal par la crise sanitaire. Le transport maritime de passagers va devoir à nouveau se réinventer pour répondre aux préoccupations contemporaines écologiques ou économiques.

De fait, la prise en compte de la question environnementale joue d’ores et déjà un rôle majeur dans cette évolution. Depuis quelques années, de nombreuses compagnies ont engagé une démarche éco-responsable tant par la gestion des passagers, le choix des parcours et des destinations, l’adoption de technologies innovantes pour une propulsion plus propre. Encouragée dans cette voie par les ports, lancée dans la transition écologique, l’industrie du transport maritime s’est engagée à réduire de 40% ses émissions polluantes d’ici 2030.

Au regard de la crise sanitaire et économique actuelle et des préoccupations environnementales croissantes, la parole est donnée aux visiteurs pour débattre autour du transport de passagers et de l’accueil des croisières. Retombées économiques, offres indispensables pour le transport transmanche, visibilité et attractivité du territoire, accessibilité et nuisances, autant de sujets sur lesquelles nous souhaitons faire participer nos publics pendant la période de l’exposition.

Informations pratiques :

  • Jours et horaires d’ouverture : tous les week-ends, et les mercredis des vacances scolaires, de 14 h à 18 h.
  • Tarifs : Plein tarif 2€ / Gratuit pour les -26 ans / Gratuit pour tous le 1er samedi de chaque mois.
  • Pour lutter contre l’épidémie Covid-19, le port du masque est obligatoire au sein de notre établissement ; merci de le prévoir.

Cette exposition est réalisée avec le soutien de la région Normandie et le Fond Européen de Développement Régional (FEDER), Programme 2014-2020

EXPOSITION #3

“PLEINS PHARES SUR LE HAVRE VILLE PORT INDUSTRIES”

Du samedi 11 juillet au dimanche 6 septembre 2020

Le Havre Port Center, lieu emblématique du paysage portuaire havrais, est heureux de ré-ouvrir ses portes cet été en soutenant la production artistique locale !

Pour vous permettre de (re)découvrir en beauté le port du Havre, carte blanche est donnée à 10 artistes, photographes, peintres, maquettiste, plasticiens… Ils nous révèlent leur vision de la ville du Havre et de son environnement industrialo-portuaire, source d’inspiration depuis toujours.

Compte tenu de ce début d’année 2020 inédit et du bouleversement de notre programmation estivale initiale, cette exposition est née d’une idée de dernière minute. Nous vous proposons de partager ensemble une approche plus sensible de l’activité maritime et logistique. Pendant ces derniers mois, elle a continué malgré tout à assurer le maintient de la chaîne d’approvisionnement notamment pour les marchandises les plus indispensables au fonctionnement de note société.

Pour cette exposition, nous nous sommes appuyés sur notre réseau, nos membres fondateurs et nos nombreux partenaires. Il s’agit bien évidemment d’une offre non exhaustive de la production artistique havraise qui, nous le savons, est bien plus riche et diversifiée.  Notre approche se veut toutefois non exclusive, avec des hommes et des femmes Havrais(e), de naissance ou de cœur, et qui partagent leur passion pour notre ville industrialo-portuaire. Cette exposition se veut donc être à l’image du LH Port Center, une fabrique locale des savoirs et des expériences et un lieu de partage et d’échanges entre tous les publics.

Au cours de cette année, Le Havre Port Center a accueilli l’artiste Claire Le Breton en résidence de création en jumelage au Lycée Schuman Perret. Avec les élèves ils ont conçu Voyager léger, le stand “conteneur” traversant à échelle 1. Le Havre Port Center a également mis en place des ateliers familles pour agrémenter cette création collective qui devait être inaugurée le 30 avril dernier…

Cette conception imaginaire du conteneur initiée par l’artiste Claire LE BRETON, puis la participation collective pour la mise en œuvre, est une approche expérimentale du monde portuaire, telle que nous aimons les construire, les vivre. Nous sommes donc très heureux que cette restitution artistique trouve, avec un peu de retard, sa place dans notre exposition de l’été : Pleins phares sur Le Havre Ville Port Industries

Autour de l’artiste Claire LE BRETON, nous accueillons les photographes Philippe BREARDDenis DAVOULTNoël MANALILI et Marie VERSTRAETEN, les peintres Stéphane PADU et Alain PEREZ, le maquettiste David LEBRUN, l’artiste MASCARADE et, en collaboration avec ce dernier, le designeur Yannick PRAT.

 

Focus sur les artistes

  • Claire LE BRETON

Artiste havraise, Claire est sensible à la réutilisation des matériaux. Elle privilégie ceux dit “précaires” tels que le papier et le carton dont l’usage est innombrable. Elle réutilise également les objets manufacturés et transforme les matériaux bruts. Modifiant la nature des objets, ses installations sont uniques. L’emballage, l’architecture, les chantiers, les “entre-deux” et les entrepôts constituent ses thèmes de réflexion. Elle récolte ses matériaux dans leur contexte propre et s’amuse à les détourner pour les restituer au travers d’un processus prenant en compte les interactions rencontrées.

  • Philippe BREARD

Né au Havre, ce photographe professionnel fut profondément marqué par la ville reconstruite d’Auguste PERRET et se passionna pour l’architecture. Dans cette ville qui a vu naître l’impressionnisme avec sa lumière si particulière, Philippe excelle à capter les détails de son environnement en les sublimant. Ses photographies dégagent un optimise très personnel. Il nous invite dans son univers dans lequel il restitue joie et couleur là où elles ne sont pas toujours visibles. Il offre humblement sa vison intelligente et solaire du monde.

  • Denis DAVOULT

Attiré par la photographie depuis son adolescence, celle-ci devient une véritable passion des années plus tard. Quel que soit le sujet; le désir de Denis est de donner à voir et à proposer un regard sur le monde. Il prend sens dans le partage et se nourrit des retours de son public pour, à nouveau, faire évoluer son regard. Cette approche permanente le guide dans ses différentes séries. Le territoire havrais l’inspire et lui offre des déambulations entre ville et port enrichissant son travail.

  • David LEBRUN

Son enfance passée au Havre à contempler les bateaux ont fait naître, chez David, la passion de la construction de navires. C’est alors qu’il commence à réaliser des maquettes. Après quelques voyages et son service militaire dans la Marine Nationale, Il intègre le Conservatoire Maritime du Havre. Il parfait alors son savoir-faire et participe à la construction et restauration de coques et charpentes tout en continuant à construire des maquettes. David présente ses œuvres lors d’expositions et comptabilise, aujourd’hui plus de 1000 maquettes de bateaux en tous genre.

  • Noel MANALILI

Né à Manille, Noel vit et travaille entre Le Havre et Paris. Il a étudié le graphisme aux Etats-Unis puis la mode et la photographie en France. Ses portraits sores et sublimistes sont régulièrement publiés dans la presse internationale telle que AD, Elle Decoration, Kinfolk ou International New York Times. L’autre sujet de Noel est l’architecture, cherchant, là aussi à magnifier ce qu’il perçoit et offrir un autre regard, il restitue des focus rendant les formes abstraites et graphiques.

  • MASCARADE

MASCARADE vit et travaille au Havre. Ses premières œuvres ont orné les murs de cette ville qui l’a vu grandir et lui ont apporté les bases de son savoir-faire. Cet apprentissage, lié à une formation en communication visuelle, a nourri sa peinture. En 2015, il renonce à son poste de graphiste et ouvre le Mascarade Shop, atelier et galerie d’art, dans le quartier Notre-dame. Il intervient régulièrement dans les établissements scolaires et structures spécialisées dans un but de transmission et d’échange. Son travail est aujourd’hui exposé en Europe ou encore lors de salons d’art contemporain.

  • Stéphane PADU

Né à Paris, Stéphane est un artiste pluriel, à la fois peintre, dessinateur, photographe, illustrateur et designer. Il compose avec forme et couleur, ombre et lumière. Il aime faire vibrer les couleurs en utilisant des matières à la fois brutes et raffinées. Sa peinture est en constante recherche. Grâce à un contact régulier auprès des pilotes et capitaines, il livre sa version esthétique de l’univers portuaire offrant un nouveau point de vue sublimé.

  • Alain PEREZ

Ce professeur agrégé, retraité de l’Education Nationale, s’est passionné par le dessin puis la photo et enfin l’aquarelle. Il peint surtout la ville du Havre, sa plage, ses cabanes, les villas du bord de mer et le port. Depuis une vingtaine d’année il pratique l’aquarelle, toujours chez lui à partir de clichés photographiques pris lors de promenades. Grand connaisseur de l’activité industrialo-portuaire havraise, Alain est l’un des guides du LH Port Center.

  • Yannick PRAT

Diplômés de l’école Boule en architecture intérieure, Yannick est ébéniste et designer pour de grands noms du meuble français. En 1981, il crée l’Atelier Séquoïa et assure la fabrication de meuble de caractère, fruit de son imagination et de son savoir-faire unique. Chacune des ses créations raconte une histoire et joue avec les époques et tendances. Il a participé aux salons de design de Sydney, Londres, Paris, Hanovre et est intervenu dans une émission de télévision japonaise mettant en exergue les différences de savoir-faire entre l’Europe et le Japon.

  • Marie VERSTRAETEN

Ancienne élève des Beaux-Arts, les photographies de Marie constituent un inventaire subjectif des matières, une analyse construite et poétique qui rappelle au regard son étonnement premier. Nouvellement Havraise, la ville devient son modèle et pose avec contraste, lumière et démesure. Ses photographies pénètrent ce décor portuaire et permettent d’apprécier l’épiderme de son environnement, de caresser ses aspérités et de fondre en un cadrage la rigueur de ses lignes fuyantes.

 

L’idée de cette exposition est née d’une envie de soutenir les artistes locaux dans cette période de crise sanitaire, sociale et économique. Vous pouvez donc faire l’acquisition des œuvres exposées. Le Havre Port Center vous mettra en lien avec l’artiste pour faciliter acquisition.

 

Informations pratiques :

  • Jours et horaires d’ouverture : tous les week-ends, et les mercredis des vacances scolaires, de 14 h à 18 h
  • Tarifs : Plein tarif 2€ / Gratuit pour les -26 ans / Gratuit pour tous le 1er samedi de chaque mois

 

Cette exposition est réalisée avec le soutien de la région Normandie et le Fond Européen de Développement Régional (FEDER), Programme 2014-2020

L’exposition ATOUT PORT s’invite chez vous

Pendant cette période de confinement, LH Port Center vous propose une pause récréative avec Le SAVIEZ VOUS de notre exposition temporaire créée à partir des travaux DEVPORT du Laboratoire IDEES.

Powered by emaze

EXPOSITION #2

“ATOUT PORT, LES TERRITOIRES JOUENT CARTES SUR TABLE”

Réalisée par Ronan KERBIRIOU et Arnaud SERRY, inspirée de l’atlas DEVPORT, DES PORTS ET DES CARTES EN EUROPE, effectué par l’équipe DEVPORT de l’UMR IDEES de l’Université Le Havre Normandie, dans le cadre du projet Classe 2 cofinancé par l’Union Européenne avec fonds européen de développement régional et par le Conseil Régional de Normandie.

Exposition 

La circulation maritime est le mode de transport international le plus important. Les routes maritimes sont calquées sur la géographie des échanges commerciaux qui diffèrent selon le type de marchandise transportée (les marchandises conditionnées, aujourd’hui dominées par les marchandises conteneurisées) et les marchandises de vracs, liquides (essentiellement hydrocarbures) et secs .

Cette exposition, réalisée par Ronan KERBIRIOU et Arnaud SERRY, en collaboration avec l’équipe du LH Port Center, a pour mission de rendre compte du transport par voie maritime.

A partir  du travail de cartographie de ces géographes, et selon une approche simplifiée et ludique, cette exposition et les animations qui en découlent, souhaitent transmettre avec justesse la complexité du commerce et du transport maritime à différentes échelles, ainsi que les enjeux liés aux territoires portuaires et permettre ainsi de mieux comprendre les enjeux économiques et logistiques qui leurs sont liés.

Cette exposition, composée d’une vingtaine de panneaux, présente l’importance du transport maritime et des villes portuaires dans le monde, en Europe, sur l’axe Seine et à l’échelle des agglomérations urbaines.

A travers une représentation graphique des chiffres et des données, cette exposition vous amène à mieux comprendre la place et le rôle des territoires portuaires à l’échelle des grands flux mondiaux jusqu’aux enjeux de redistribution à l’échelle d’un pays ou d’une région.

L’exposition aborde différents thématiques : les flux de transports maritimes avec les lignes maritimes conteneurisées ; les corridors logistiques ; les différentes filières structurantes de l’axe Seine ; le marché de la croisière ; les ports normands secondaires ; le transport fluvial ;  les emplois générés…

Animations 

Le Havre Port center propose diverses activités pour mieux appréhender cette exposition selon les âges :

  • Puzzles géants pour les enfants de 4-10 ans : une occasion ludique et conviviale de découvrir le monde, ses continents et les principaux flux maritimes qui le composent. Aidés par les animateurs du LH Port Center, les enfants s’initient à la découverte du monde d’aujourd’hui de façon divertissante et pédagogique.
  • Livret ludiques à partir de 10 ans : Le Havre Port Center a conçu un livret pour accompagner les jeunes dans la visite de cette exposition dédiée à la découverte du monde du transport maritime et des villes portuaires à différentes échelles (Mondialisation ; Europe ; Axe Seine : Zone portuaire du Havre). Ce livret leur permet de comprendre de façon ludique les grandes lignes de cette exposition et d’en retenir l’essentiel…
  • Quiz des villes portuaires sur écran tactile : En partenariat avec l’Association Internationale des Villes Portuaires (AIVP), Le Havre Port Center vous invite, sur un grand écran tactile, à participer à un quiz ludique à réaliser seul ou en famille. Autant de défis à relever pour deviner quelles sont les villes portuaires représentées dans ce jeu !

Témoignages filmés

Dans sa salle de conférence, Le Havre Port center vous invite à découvrir en continu des mini-documentaires réalisés par son partenaire l’AIVP. Autant de témoignages d’experts pour mieux comprendre les enjeux d’aujourd’hui et de demain auxquels sont confrontées nos villes portuaires !

Informations pratiques :

  • Jours et horaires d’ouverture : tous les week-ends, et les mercredis des vacances scolaires, de 14 h à 18 h
  • Tarifs : Plein tarif 2€ / Gratuit pour les -26 ans / Gratuit pour tous le 1er samedi de chaque mois

Cette exposition et ces animations sont réalisées avec le soutien de la région Normandie et le Fond Européen de Développement Régional (FEDER), Programme 2014-2020

EXPOSITION #1

“LE PORT D’HIER ET D’AUJOURD’HUI”

Inspirée du livre de Serge AUBOURG, Patrick BERTRAND et Paul SCHERRER, LE HAVRE, UN PORT – Cinq siècles d’évolution

21 Septembre 2019 – 5 Janvier 2020

Qui, en découvrant des anciennes photos du port du Havre, en longeant les nombreux bassins de cette ville, en se promenant le long du boulevard Clemenceau…, ne s’est pas posé la question de savoir comment et pourquoi le patrimoine portuaire local a connu ces transformations qui nous sont aujourd’hui coutumières ?

Pour vous révéler ces évolutions spatiales et chronologiques du port du Havre et de son environnement, l’association Le Havre Port Center ne pouvait que laisser carte blanche à des passionnés portuaires !

Serge AUBOURG, ancien Responsable de l’Image au service communication du Grand Port Maritime du Havre et à la Direction de la Communication de HAROPA, Patrick BERTRAND, ingénieur retraité du Grand Port Maritime du Havre, et Paul SCHERRER, Directeur Technique puis Directeur Général Adjoint à la retraite du Grand Port Maritime du Havre, ont sélectionné pour vous des lieux emblématiques du patrimoine portuaire havrais pour vous donner envie de mieux connaître cette ville !

Cette exposition allie photographies historiques et contemporaines. Venez donc découvrir notre exposition photographique révélant d’anciens éléments du patrimoine portuaire local à travers une série de panneaux photographiques qui vous plongent dans le port d’hier et d’aujourd’hui.

Devenus obsolètes pour les trafics portuaires actuels, certains espaces portuaires, ont été réhabilités par la Ville du Havre pour des usages citadins. D’autres grandes infrastructures, après des adaptations rendues nécessaires par l’évolution du transport maritime, réalisées à la fin du XXe siècle et au début du XXIe, sont toujours en activité et s’intègrent parfaitement dans le fonctionnement du port moderne. Vous pourrez ainsi comprendre comment les ingénieurs ont construit, amélioré, rénové et transformé le port du Havre en exploitant les atouts naturel de ce lieu.

Informations pratiques :

  • Jours et horaires d’ouverture : tous les week-ends, et les mercredis des vacances scolaires, de 14 h à 18 h / Visites commentées par les auteurs du livre samedi 21 et dimanche 22 septembre à 15 h et à 16 h
  • Tarifs : Plein tarif 2€ / Gratuit pour les -26 ans / Gratuit samedi 21 et dimanche 22 septembre 2019 dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine

EXPOSITION “ENTRE CIEL ET MER”

De l’artiste & designer Stéphane PADU

24 Novembre 2018 – 30 Décembre 2018

Stéphane PADU, né le 10 novembre 1970 à Suresnes, a adoré le dessin dès son plus jeune âge. Il suit des cours du soir aux Beaux-Arts. En 1992, il bifurque sur les métiers de la banque, où il devient chargé d’affaires ;  mais son intérêt pour le dessin et les arts reste intact. En 2006, il emménage à Honfleur où, après un BTS de design, il devient designer espace, mobilier, artcar graphisme… Il a donc de multiples facettes qui font de lui un artiste complet aux talents diversifiés. Son parcours atypique nous révèle un être à part qui maîtrise toutes les techniques dont la peinture, de plus en plus présente dans son oeuvre.

Dans cette exposition, Stéphane PADU aborde le monde maritime avec brio ; navires marchands et porte-conteneurs sont d’une beauté et d’une élégance raffinée. Il apporte de la cosmétique à la réalité, domptant les formes et les couleurs. Il nous emmène dans l’univers des transports, Entre Ciel et Mer, entre rêve et réalité, avec une précision d’orfèvre. Ses palettes de couleurs sont intenses et vibrantes. La matière est brute et raffinée à la fois.

Une force rassurante émane de sa peinture malgré la puissance qui se dégage de ses œuvres. Sa technique relève d’un processus intellectuel créatif pluridisciplinaire. Sa curiosité insatiable est dans la recherche. Il est un laboratoire à lui tout seul de maîtrise, de précision et d’observation.

La peinture est structurée, l’image est nette, la perfection est dans le détail. On ressent une grande technique, mais aussi une éthique professionnelle, une rigueur qui cache un humanisme, une sensibilité artistique, une émotion contrôlée et l’amour de la mer. Les navires se transforment en bijoux dont l’écrin est Entre Ciel et Mer.

Venez découvrir le monde de PADU…

En présence de l’artiste et/ou de Josette SEGALO, sa Commissaire d’exposition

 

Infos pratiques

Hors vacances scolaires : les samedis et dimanches, de 14 h à 18 h.

Pendant les vacances scolaires de Noël : les samedis, dimanches et mercredis, de 14 h à 18 h.

Tarifs : Plein tarif : 4€ / Tarif réduit (16 – 25 ans) : 2€ / Gratuit -16 ans

EXPOSITION “LES MÉTIERS DES DOCKERS”

6 Novembre 2017 – 20 Mai 2018

(fermeture annuelle du 22 décembre au 14 janvier)

L’univers des dockers est aujourd’hui indissociable de l’histoire et de l’image du Havre. A l’occasion des 500 ans de la ville du Havre et de son port, le Port Center a souhaité mettre les dockers à l’honneur au travers d’une exposition présentant un aperçu de leurs activités.

Fruit de la collaboration entre les équipes du Port Center et les dockers du port du Havre, cette initiative présente les richesses de ce métier en constante évolution, véritable trait d’union entre le territoire havrais et le commerce mondial.

L’exposition, conçue par Port Center et les dockers du Havre, est une mise en scène originale de photos, de textes pédagogiques, de vocabulaire portuaire et d’objets issus du quotidien des dockers (scénographie agence Remoras).

Inauguration le 6 novembre 2017 à 17h par Jean-Baptiste GASTINNE, Président du Port Center, en présence de Johann FORTIER, Secrétaire Général du Syndicat des Ouvriers Dockers du Havre.

Infos pratiques

Du lundi au vendredi
Groupes sur réservation
02 32 74 70 49
lehavreportcenter@lehavre.fr

Les samedis et dimanches de 14h à 18h.
Tous publics – entrée libre.

OEUVRE “LES PASSAGERS DU SON”


27 Mai 2017 – 8 Octobre 2017

Pour les 500 ans de la ville et du port du Havre, et dans le cadre de la programmation Un été au Havre 2017, le Havre Port Center présente : LES PASSAGERS DU SON

Du 27 mai au 8 octobre 2017, dans une ambiance feutrée, avec une vue panoramique, installez-vous dans les poufs multicolores et plongez dans les sons du Havre.

Cette œuvre en son 3D a été créée par Charlotte Roux et son équipe à partir d’un travail de collecte, de montage et de mixage des sons du Havre. Cette œuvre a bénéficié du soutien de Radio France et de l’Ina GRM.

Diffusée au Port Center, la création documentaire Les Passagers du Son propose une expérience unique : une immersion dans les univers sonores du Havre. Les visiteurs s’embarquent pour un voyage en dix escales, dans l’espace et dans le temps, à travers les ambiances, les voix, les archives et les musiques de la Métropole maritime. Ces univers sonores viennent dialoguer avec le panorama spectaculaire du Port Center, entre ciel, terre et mer. Comme si les quais, les docks et les cargos racontaient eux-mêmes leur histoire…

Cette aventure sensorielle est rendue possible grâce à un dôme en son 3D formé de 16 enceintes. Le dispositif permet aux visiteurs d’explorer toute la palette des effets sonores : spatialisation, relief, profondeur, panorama, trajectoires, chambre d’échos… Au fil de ce voyage, un autre Havre se révèle, à la fois insolite et familier, où se mêlent les impressions et les rêves.

Le programme sur : http://www.uneteauhavre2017.fr/fr/les-passagers-du-son

EXPOSITION “THE BOX, LA MONDIALISATION A UN CORPS D’ACIER”


2 JUILLET 2016 – 27 NOVEMBRE 2017

C’est un caisson métallique aux dimensions standardisées, une simple boîte rectangulaire de taille universelle, pierre angulaire d’une révolution économique qui bouleverse toute l’histoire mondiale du XXe siècle. Le conteneur a contribué à bâtir un nouveau système économique.

C’est cette histoire et ses enjeux que l’exposition « The Box, la mondialisation a un corps d’acier » se propose de mettre en scène depuis le 2 juillet 2016, au Port Center. Créée par le Port-musée de Douarnenez, avec une scénographie originale et audacieuse reposant sur le concept de la boîte, elle sera présentée au Port Center du Havre jusqu’au 26 novembre 2017.

Une exposition qui offre une plongée au cœur de la conteneurisation :

  • 600 m² d’exposition
  • Une trentaine de maquettes exceptionnelles provenant des collections French Lines
  • 6 vidéos (archives et actuelles)
  • 17 témoignages sonores, pour comprendre l’évolution des métiers
  • Des objets et documents d’archives du patrimoine maritime et portuaire
  • 1 salle entièrement habillée de conteneurs
  • Un parcours photographique
  • Une scénographie ambitieuse, qui accueille le visiteur et le laisse déambuler à sa guise dans un monde en perpétuel mouvement

INFORMATIONS PRATIQUES

Horaires d’ouverture : 

Tous les week-end, et les mercredis des vacances scolaires, de 14 h à 18 h

Tarifs :

2 € par adulte / gratuit pour les – 26 ans

Gratuit le premier samedi de chaque mois

 

Share This